vendredi 31 août 2012

La vie en rose

  Samedi dernier, nous nous sommes promenés en ville mon mari, les enfants et moi-même - j'avais l'idée qu'une bonne marche ne pourrait que rapprocher le moment très attendu de la naissance. Alors que nous traversons un passage piéton en tenant par la main nos trois garçons, une voiture nous croise en sens inverse et le passager me lance, par la vitre baissée, sur un ton convaincu :

"Ca va être une fille, Madame !"

  C'est à peine quelques heures plus tard, dimanche dernier dans la matinée, que j'ai saisi le nouveau-né poussant son tout premier cri. Je soulève l'enfant devant moi, m'apprêtant à connaître son sexe : c'est la quatrième fois que dans l'émotion d'une naissance je vis ces mêmes moments, mais c'est la toute première fois qu'en reposant sur moi le nourrisson, j'ai prononcé les mots suivants :

"C'est une fille !"

  Si la joie a été immédiate, en revanche il m'aura fallu d'une part une deuxième vérification, et d'autre part deux ou trois jours pour ne plus sursauter en entendant le mot "elle" : "Elle se porte bien ?" – et pour employer moi-même avec naturel le féminin. Comme ses frères, comme tous les nouveaux-nés, elle pousse les mêmes cris, porte le même regard étonné sur le visage maternel, tète avec la même application concentrée ; elle a la même manière de sourire aux anges, de sursauter dans son sommeil, de relever ses petites mains à hauteur de son visage lorsqu'elle dort.

  Rien ne semble différent – et pourtant rien n'est pareil. La joie n'est pas plus intense, mais la naissance d'une petite fille, après trois garçons, donne l'impression immédiate et inattendue d'être mère autrement, d'être la mère d'un petit être différent, d'un petit être à sa ressemblance.

  Et avec sa naissance, c'est la promesse d'une maternité renouvelée, avec d'autres joies et d'autres découvertes, qui se dessine : la perspective de la voir porter les robes que j'ai portées, de la voir coucher ses poupées dans mon berceau de petite fille, jusqu'au jour, peut-être, où je lui rendrai visite dans une chambre semblable à celle où nous avons passé ses premiers jours, et où elle tiendra dans ses bras le nouveau-né à qui elle viendra de donner la vie.

12 commentaires:

  1. Ravissant témoignage. J'ai la chance d'avoir eu deux fois l'opportunité de dire : "c'est une fille" et je m'en félicite chaque jour. Chanceux que je suis, j'avais commencé par un petit gars... qui rentre au collège et qui aura 10 ans en septembre. À propos des poupées, je prévois d'écrire un texte, prochainement, sur une forme de fascination très spécifique. Congrats Albane !

    RépondreSupprimer
  2. Félicitations ,décidement beaucoup de choses nous rapprochent ma fille ainée fetait ses 14 ans dimanche dernier !!! Pourra-t- on connaitre le prénom de cette demoiselle ? Profitez bien de ces doux moments ... A trés vite pour le récit de vos vacances:) Laetitia

    RépondreSupprimer
  3. Bienvenue à cette petite demoiselle. Bravo pour cette bonne nouvelle si joliment exprimée et profite bien des ces premiers instants, le temps passe si vite. ça donnerait presque envie d'en avoir un cinquième...

    RépondreSupprimer
  4. Très jolie présentation et beaucoup de bonheur en perspective ! Mais fais attention quand même : avoir une fille ne présente pas que des avantages. Je pense notamment à tout ton lot de rouges à lèvres et à ta quinzaine de paires de chaussures à talons qu'il va te falloir cacher d'ici quelques mois (dur !)...

    RépondreSupprimer
  5. Voilà une banalité extraordinaire ;-). Félicitations à tous les 3 et belle nouvelle vie de maman à toi ;-)

    RépondreSupprimer
  6. Félicitations madame! Une naissance doit être un moment inoubliable mais avoir une petite fille après 3petits gars doit avoir une saveur particulière :P portez vous bien! Bises

    RépondreSupprimer
  7. Félicitations !!!! (la bonne occasion pour sortir enfin de l'ombre)

    RépondreSupprimer
  8. Quel bel article!! Félicitations pour cette petite poupée! Moi aussi, deux petits gars pour commencer, on verra ce que nous réserve la suite. Bon séjour à la maternité!

    RépondreSupprimer
  9. Félicitations ! Ce soir je n'ai qu'une déception, pourquoi ne puis-je découvrir tes billets que deux jours après les autres ? J'avais beau venir sur le blog, ce n'est qu'à l'instant que j'apprends l'heureuse nouvelle. Bienvenue à la petite demoiselle qui va vite devenir la princesse de la famille... à moins que ce ne soit déjà fait !

    RépondreSupprimer
  10. FELICITATIONS!! car même si nous avons fermé le nôtre, je continue à rendre visite à votre blog. Je partage la joie de cette naissance! BELLE VIE à votre chérie.

    RépondreSupprimer
  11. <a href="http://3 septembre 2012 à 18:33

    Merci beaucoup, il y a des événements qui ne manquent pas de donner de l'inspiration...

    RépondreSupprimer

Banal ou pas, laissez un commentaire !