dimanche 23 septembre 2012

"Moi, les bébés..."

  La conversation avait pourtant bien démarré, une conversation banale entre jeunes mères partageant un banc dans un jardin public et leurs impressions sur la récente rentrée scolaire.

- J'avais oublié, la bouche sans dent, a déclaré Astrid en observant ma fille de trois semaines que je sortais de son landau.

- Il parait que certains enfants naissent avec des dents...

- D'autres les ont très tard, poursuit Marie-Alix, la mienne a sorti sa première dent à dix-neuf mois ! Evidemment, ce n'est pas étonnant qu'à trois ans elle ne mange encore que des purées.

  Marie-Alix et son mari ont adopté une petite fille asiatique à l'âge de dix mois. Quant à Astrid, elle a trois enfants encore petits – l'aîné a cinq ans – et, comme l'atteste sa silhouette très arrondie, elle attend son quatrième.

  Ma fille est tout à coup prise d'un hoquet comme cela lui arrive souvent.

- Elle en avait déjà avant la naissance, je les sentais très bien.

- Moi c'est pareil, toutes les nuits, c'est insupportable, ça m'empêche de dormir, se plaint Astrid.

- Plus qu'un mois avant la naissance, c'est bien cela ? demandé-je en guise d'encouragement.

- Oui, enfin deux semaines j'espère, ce serait bien qu'il naisse en avance, soupire Astrid, qui, sans doute fatiguée par la fin de sa grossesse, s'exprime sur un ton encore plus las que d'habitude.

- Oh, c'est fou ce qu'elle a changé déjà, en trois semaines ! s'écrie Marie-Alix en regardant ma fille à son tour.

- Une fois qu'ils sont nés, le temps passe à une vitesse... dis-je en approuvant.

  Et c'est à ce moment précis que la conversation a pris tout à coup un tour inattendu.

- Tant mieux, a fait remarquer Astrid. Parce que moi, les bébés, ça me gonfle.

  Silence surpris. Je pensais naïvement que c'était surtout les désagréments de cette quatrième grossesse qui la contrariaient.

- Et, euh... jusqu'à quel âge ?

- Jusqu'à deux ans. A deux ans ça commence à être mieux.

  La conversation reprend. Entre temps, Marie-Alix s'est levée pour accompagner sa fille au toboggan. Il y a ceux qui supportent mal les nourrissons et ceux qui souffrent de ne pas réussir à en avoir.

Ma fille commence alors à pleurer, la faim se faisant sentir, ce qui n'échappe pas à l'oreille vigilante et sensible d'Astrid. Elle soupire :

- Oh la la, quand j'entends cela ça ne me donne vraiment pas envie d'accoucher !

  Malgré tout, dans deux ou trois semaines, voire quelques jours, je recevrai un faire-part rédigé probablement de la façon suivante :

Astrid et son mari sont heureux de vous annoncer la naissance de...

  Dois-je attendre deux ans pour les féliciter ?

12 commentaires:

  1. Moi ça me gonflait d'accoucher (la preuve, après j'ai dégonflé !), mais une fois que j'ai mon touti riquiqui mimi, je craque, je fonds. Par contre, je ne suis pas sûre de les trouver aussi mignons quand ils seront ados boutonneux et ch***. Donc en attendant ce moment redouté, je profite !

    RépondreSupprimer
  2. Il est vrai que de la part d'une femme enceinte, c'est assez... décalé. Mais en voilà au moins une qui ne fait pas dans le politiquement correct. Et après tout, elle a le droit de préférer les enfants aux nourrissons...

    RépondreSupprimer
  3. Il serait mieux de la féliciter deux semaines à l'avance ?

    RépondreSupprimer
  4. Ouh! Assez incroyable comme conversation... Je n'aurais pas du tout été à l'aise. Je vote pour à la dernière question! ;)

    RépondreSupprimer
  5. Le plus merveilleux est souvent avant deux ans, les bébés se laissent faire, tu peux les embrasser sans arrêt... Après, faut négocier.

    RépondreSupprimer
  6. Je rejoins La Belette, ce n'est certes pas politiquement correct mais c'est honnête... en voilà une qui dit ce qu'elle pense, au lieu de ce qu'il est "normal" de dire ! Et du moment qu'elle s'occupe bien des bébés... aussi, je ne vois pas trop où est le problème.

    RépondreSupprimer
  7. Lorsque tu recevras son faire-part, tu peux l'encourager pour les deux ans à venir... parce que si tu réponds dans deux ans, tu risques de télescoper le faire-part du petit cinquième ! Et dans le même genre, la conversation qui me met toujours mal à l'aise, ce sont les mamans qui expliquent avec force détail que la grossesse n'était pas vraiment prévue, et qu'elles avaient déjà dilapidé les poussettes, layettes, biberons...

    RépondreSupprimer
  8. <a href="http://24 septembre 2012 à 21:10

    Il n'est pas interdit de se mettre à la place des autres, je suis bien d'accord !

    RépondreSupprimer
  9. Ah ça pour une nourrice, je suis d'accord avec toi... Pour le coup c'est son boulot, et ce sont tes enfants, donc je comprends à 100%. En revanche pour une maman, cela ne me choque pas vraiment... On peut à la foi vouloir des enfants, et ne pas être enthousiasmé par les 6 premiers mois, ou par le terrible two, ou, ou, ou... Non ?

    RépondreSupprimer
  10. Désolée pour le lien vers facebook au fait, mais le formulaire de commentaire me demande un nom de site internet et refuse mon message sinon...?

    RépondreSupprimer

Banal ou pas, laissez un commentaire !