mercredi 21 novembre 2012

Questions à choix unique

Vous êtes sans doute comme moi, vous n'avez pas une mémoire infaillible, et lorsque vous posez des questions à votre interlocuteur, il n'est pas rare d'en oublier rapidement les réponses, et de devoir reposer les mêmes questions au cours d'une conversation ultérieure.

- Rappelle-moi les prénoms de tes enfants, déjà ?

- Et tu habites où, déjà ?

- Et tu travailles dans quoi, déjà ?

- Il est pour quand ce bébé, déjà ?

Ce qui est un peu plus agaçant, ce sont les personnes qui, éventuellement, se souviennent très bien de votre adresse, du prénom de vos enfants voire de la marque de votre voiture, mais avec qui, pourtant, vous ne pouvez avoir qu'une seule et même conversation éternellement répétée.

Nous avons des connaissances dans le quartier, dont les enfants fréquentent la même école que les nôtres, et que nous croisons souvent au jardin public. Parfois, la conversation s'engage entre le toboggan et les balançoires... et immanquablement elle se déroule de la même façon, telle un questionnaire dont la transcription par écrit serait approximativement celle-ci :

Question n°1 : Vous comptez reprendre le travail ? (Je reconnais que depuis que j'ai répondu que j'attendais le quatrième, la question a disparu de la conversation, pour refaire son apparition dans quelques mois sans doute, lorsque notre dernière aura un peu grandi).

Réponse (cocher la bonne case) :

oui

oui

(Madame vient de reprendre le travail après un an de congé suite à la naissance de son troisième enfant.)

Question n°2 : Et vous allez déménager ?

Réponse (cocher la bonne case) :

oui

oui

(Après plusieurs mois de recherches, ils viennent d'acheter une nouvelle maison, leur appartement leur semblant trop étroit depuis la naissance du troisième.)

Question n°3 : Et votre troisième, il rentre à l'école ?

Réponse (cocher la bonne case) :       

oui

oui

(Leur deuxième à eux, qui a deux ans et demi aussi, vient de rentrer en toute petite section.)

Malheureusement je ne reprends pas le travail, nous ne déménageons pas, et notre fils n'ira à l'école que dans un an. Impossible de cocher les bonnes cases, erreur d'enregistrement de données... on recommencera la prochaine fois.

Question n°1...

6 commentaires:

  1. Ah, ces questions !!! Parce qu'en plus les réponses ne les intéressent pas, mais alors pas du tout ! Ils veulent soit se metre en valeur soit juger tes choix. Et puis ça tracasse vraiment les gens que tu ne veuilles pas déménager alors que ton appart est si petit, que tu ne veuilles pas bosser alors que c'est tellement épanouissant, etc... Tous les a priori ressortent et ce n'est pas joli joli !

    RépondreSupprimer
  2. On vivrait mieux sans les cases... mais les gens supportent mal. Perso, ça m'amuse d'être toujours en décalé !

    RépondreSupprimer
  3. C'est bien, elle te laisse ta chance à chaque fois !

    RépondreSupprimer
  4. Tu dois être ravie quand tu vois qu'ils sont au square. Vous allez pouvoir discuter...

    RépondreSupprimer
  5. Très juste, très bien senti, la bien-pensance nous perdra. Comme je cherche du boulot depuis un certain temps, je réponds souvent à des questions à choix unique, mais par lassitude, même plus par provocation : je dis l'inverse. Tu cherches ? Non. Tu comptes trouver ? Non. Tu envoies des candidatures. Non. C'est embêtant, hein ? Non, c'est l'éclate... Je précise toutefois que je suis, et c'est vrai, malgré la crise, d'un optimisme inébranlable : choix unique.

    RépondreSupprimer
  6. <a href="http://22 novembre 2012 à 16:28

    Merci Al.

    RépondreSupprimer

Banal ou pas, laissez un commentaire !