dimanche 1 septembre 2013

Montagne / Bretagne, le match de l'été

Les vacances scolaires sont sur le point de se terminer et la rentrée occupe tous les esprits : il est grand temps pour moi de vous faire part de mes conclusions personnelles sur la période estivale, et, comme j'aime les matchs, particulièrement l'été – c'est sans doute mon passé de spectatrice assidue d'Intervilles qui resurgit en cette période de l'année – , je vous propose de compter les points entre les deux régions qui ont formé le cadre de mes séjours de villégiature (sans la vachette, hélas, mais avec un crapaud et beaucoup de chèvres) :
 
Bretagne VS Montagne


  • Pour commencer par le commencement, notons que le trajet pour la Bretagne est ponctué d'embouteillages aux péages d'autoroute engorgés par l'affluence de véhicules, remorques et caravanes. Au contraire, les autoroutes menant en montagne sont d'une parfaite fluidité (ou presque), l'idée bizarre de passer des vacances d'été en altitude ne germant que dans une minorité de cerveaux. Avantage : Montagne.
Bretagne : 0Montagne : 1
  •  
  • Kouign Amann, gâteau breton, crêpes au nutella VS saucissons secs, fromages fermiers, tartes au myrtilles : deux régimes du meilleur aloi pour écarter définitivement tout risque de flotter dans son maillot de bain. Égalité.
Bretagne : 1Montagne : 2
  •  
  • En montagne, il peut faire très beau et très chaud, mais il peut aussi pleuvoir toute la journée à grosses gouttes et sans interruption. De plus, au bout de deux jours de pluie, la température descend en dessous de 12 degrés. En Bretagne, on a rarement de journée pluvieuse sans un rayon de soleil, et peu de journées ensoleillées sans une légère averse, quant à la température, elle varie peu autour des 20 degrés. Égalité.
Bretagne : 2
Montagne : 3


  • En Bretagne, vous offrez votre tournée de langoustines lorsque la température de l'eau dépasse 19 degrés. En montagne, vous frissonnez lorsque la température du lac descend au-dessous de 22 degrés. Avantage : montagne. (Je sais, je suis un peu de mauvaise foi, il y a des lacs de montagnes dont l'eau est glaciale... mais pas tous!)
Bretagne : 2
Montagne : 4


  • En Bretagne, et plus généralement en bord de mer, personne ne vous regardera de travers si vous vous en tenez à un emploi du temps du type : grasse-matinée / plage / barbecue ou crêperie. En montagne en revanche, si, en l'espace de 24 heures, vous n'avez pas effectué au moins 600 mètres de dénivelé, un saut en parapente et une descente en VTT pour terminer par quelques longueurs dans un lac ou une piscine, vous serez pris pour un dangereux psychopathe aux mœurs douteuses. Dans le cas où vous souhaiteriez surtout profiter du paysage, de l'air pur et des sentiers en pente douce, et que les seules descentes que vous pratiquez sont celles de vos bouteilles de vin de pays, vous êtes prévenu ! Avantage : Bretagne.
Bretagne : 3Montagne : 4


  • Corollaire du point précédent : en Bretagne, vous passerez inaperçu au milieu des autres vacanciers en portant vos vêtements habituels. En montagne au contraire, l'uniforme de rigueur est le suivant : chaussures de randonnée (tongs après dix-huit heures, heure de la fermeture des remontées mécaniques), short, T-shirt, sac à dos (le tout dans des couleurs criardes si possible). J'ai dû voir quatre jupes et un sac à main durant tout le séjour (les miens). Avantage : Bretagne.
Bretagne : 4Montagne : 4


  • Au point de vue sanitaire, les maux de tête sont garantis en montagne. Je vous explique (il ne s'agit pas du mal de l'altitude) : en montagne, les toits sont en pente, climat hivernal oblige, et lorsque vous logez dans un appartement en soupente vous vous heurtez inévitablement une bonne douzaine de fois au moins contre le plafond particulièrement bas. En Bretagne, évitez le son du biniou qui peut produire les mêmes effets. Égalité.
Bretagne : 5Montagne : 5
 
C'est donc sur une égalité parfaite que s'achève ce match de l'été. J'espère que vous avez tous passé d'excellentes vacances, et, avant de vous souhaiter une bonne rentrée, je laisse (une fois n'est pas coutume), l'un de mes enfants illustrer ce billet avec le dessin de son meilleur souvenir de vacances :
 
saucisson montagne
Soleil, mer, montagne et saucisson sec
 
Bonne reprise à tous !
 
 
 
Rendez-vous sur Hellocoton !

8 commentaires:

  1. Le sosison a l'air fameux : il est breton ?

    RépondreSupprimer
  2. Ma jupe et mon sac à main se promenaient en Bretagne, sinon tu te serais sentie moins seule... ceci dit en Bretagne, tout le monde a l'air de descendre de son yacht, c'est pas mal non plus. Mais la tartiflette est carrément pire que le kouign amann...(etc, etc) Merci pour cette tranche de rigolade, mes deux origines -agnes (Bret- et Mont-) sont pleinement satisfaites par le match nul.

    RépondreSupprimer
  3. J'ai du mal à comprendre la 2nde partie de la légende de ce magnifique dessin...

    RépondreSupprimer
  4. Je raffole de tes matchs. ca doit être aussi mon côté "vachette "d'Interville cachée! lol ! Par contre, Je te laisse la Bretagne et la montagne, ici c'est plage et farniente avec 35° à l'ombre obligatoire.

    RépondreSupprimer
  5. Toujours aussi impartiaux tes matches ! J'adore. Pour ma part, je suis plutôt Montagne que Bretagne, mais j'aurais pu avancer des arguments identiques aux tiens pour un match Basquo/béarnais ...

    RépondreSupprimer
  6. <a href="http://3 septembre 2013 à 19:03

    Vraiment ? Je n'avais pas testé ça... C'est vrai qu'en cas de mal des transports les routes de montagne sont fatales.

    RépondreSupprimer
  7. Et ne pourrait-on pas malgré tout avoir une prise de position courageuse, pour les malheureux qui ne pourraient pas partir à la fois à la montagne et en Bretagne ?

    RépondreSupprimer

Banal ou pas, laissez un commentaire !