lundi 4 novembre 2013

Ginger, entre quatre murs

Vous vous en souvenez, j'ai eu la chance dernièrement de participer à un dîner de blogueurs chez Ginger qui nous a ouvert les portes de son appartement que j'ai découvert alors pour la toute première fois.

Ginger, vous la connaissez comme moi : c'est une jeune fille blonde (physiquement), aux doigts verts, passionnée d'histoire et d'Audrey Pulvar, qui porte un chapeau, se pose des questions existentielles et surtout nous fait tous bien rire, ce qui n'a pas de prix, surtout par les temps qui courent où les blogs sont peut-être le dernier rempart contre la société de consommation et la dernière chose qui nous reste après avoir réglé nos impôts.

Bref, Ginger, c'est une fille qui a un cœur gros comme un écran 17 pouces et qui nous met le sourire aux lèvres dès le matin quand elle publie ses articles à 7h30 précises (parce qu'en plus elle est ponctuelle).

Tout cela est très sympathique, mais, dans les faits, cela ne nous avance guère. Qui est vraiment Ginger ? Dort-elle avec son chapeau ? Est-elle plutôt blonde platine ou blonde cendrée ? Juilletiste ou aoûtienne ? Se montre-t-elle drôle dans toutes les circonstances de sa vie ou seulement à 99 % ? Travaille-t-elle dans un cirque ou sur un open space ?

Le mystère reste entier. C'est pourquoi je me permets aujourd'hui de lever un peu le voile sur une partie de l'univers de Ginger, à savoir les quelques dizaines de mètres carrés qui constituent son logement et que, avec son aimable autorisation, je vous emmène visiter avec moi.

Ginger occupe un appartement fort bien situé à deux pas d'un monoprix (vous le savez déjà), dans un immeuble parfaitement équipé en boîtes aux lettres, ascenseur et digicode. Pas de paillasson à l'entrée, ce qui nous renseigne déjà sur un point : Ginger a toujours la semelle propre, ou bien sinon elle s'essuie sur celui des voisins.

L'appartement de Ginger est coquet et l'on s'y sent bien, d'autant qu'il est peuplé de tout un tas de blogueurs (en tout cas la seule fois que j'y suis entrée), et que la présence d'autres blogueurs, malheureusement absents ce soir-là, était toutefois rappelée dans la décoration.



Les oiseaux en tissu, un cadeau d'Alphonsine
 
On en apprend beaucoup sur les gens en pénétrant chez eux. C'est ainsi que je peux vous affirmer que Ginger a toujours bien chaud au cou, qu'elle collectionne les bougies chauffe-plat et qu'elle se passionne pour les coquillages et crustacés.



Cela fait longtemps que Ginger n'a pas joué au ping-pong



La collection d'écharpes de Ginger



Un souffle d'air marin dans la salle de bain de Ginger
 
Enfin, je terminerais par cette photo qui synthétise, en quelques pixels, l'essentiel de la personnalité de Ginger, working girl sportive, connectée, aimant la nature et les tapis de sol.
 

Ginger, une femme accomplie
 
Vous savez tout, désormais, ou presque, sur Ginger, tout, sauf, bien-sûr, et comme moi d'ailleurs, le sujet de son prochain billet.... Rendez-vous un de ces quatre matins à 7h30, j'espère !
 
 
Rendez-vous sur Hellocoton !

9 commentaires:

  1. Quel soulagement, on sait enfin tout ce qu'il faut savoir sur Ginger, particulièrement sur ses semelles de chaussures. c'était important.

    RépondreSupprimer
  2. Merci Albane pour ce condensé de Ginger. Il est fidèle en tout point à ce que j'ai pu constater de visu. Par contre je n'avais pas vu les oiseaux d'Alphonsine...Et je n'ai pas eu la joie d'humer l'air marin de sa salle de bain. Je m'en souviendrais si cela avait été le cas, l'odeur doit être incomparable.

    RépondreSupprimer
  3. Et vous, a quoi ressemble votre intérieur ? Bonne journée Laetitia

    RépondreSupprimer
  4. Ginger est une maîtresse de maison très prévenante, j'ai décoré deux fois son appartement avec d'autres blogueurs, et j'ai beaucoup aimé cette situation.

    RépondreSupprimer
  5. Merci Albane de nous livrer tes toutes premières impressions sur une blogueuse que nous ne connaissons, (comme toi il y a peu j'imagine)que de pseudo...l'IRL par procuration est devenue ma nouvelle lubie!

    RépondreSupprimer
  6. Voilà de précieuses indications. Maintenant, si je croise Ginger, je la reconnaîtrai au premier coup d'oeil, c'est sûr !

    RépondreSupprimer
  7. Mais dites donc, l'écran 17 pouces, ce n'est pas un peu dépassé maintenant ? Mais sinon merci pour cette jolie peinture Sherlock Holmes !

    RépondreSupprimer
  8. Merci d'avoir levé un coin du voile sur la célèbre Ginger, quelle femme !

    RépondreSupprimer
  9. <a href="http://10 novembre 2013 à 18:04

    Bien-sûr, mais je n'ai pas voulu faire de jaloux.

    RépondreSupprimer

Banal ou pas, laissez un commentaire !