jeudi 28 novembre 2013

Où il est question de chance

L'avantage, quand vous rencontrez une situation telle que celle de perdre un enfant (pendant vingt minutes), c'est que par la suite, vous voyez avec davantage de recul les menus incidents qui émaillent votre vie quotidienne, et vous trouvez, par exemple, que finalement il n'est pas si dramatique que votre cadet ait égaré son sac de goûter (fait main) ou que votre aîné ait perdu son sac de billes et tout son précieux contenu.

Justement, hier après midi, ce dernier, de retour à la maison, me montre son manteau d'hiver maculé d'une drôle de tache marron, positionnée juste sur la poche, et dont je devine l'origine en respirant son parfum caractéristique : une des nombreuses crottes de chiens qui ponctuent agréablement notre chemin de la maison à l'école. Comment a-t-elle pu se retrouver là, sur la poche droite, je l'ignore, la faute sans doute au traîné-de-manteau-par-terre-dans-l'entrée, art dans lequel mes enfants sont passés maîtres.

Je m'en vais frotter la tache dans la salle de bain ; cela tombe bien, en général, comme beaucoup de mères de famille, je n'ai guère d'occupation précise entre 17 et 20 heures.

Je commence par vider la poche en question, retirant les gants qui y sont rangés et je commence mon entreprise de nettoyage. Un cliquetis se fait entendre. Pourtant la poche est bien vide, je le vérifie. Mais le bruit se reproduit. J'avise alors, derrière l'ouverture principale, une discrète fermeture éclair que je m'empresse d'ouvrir, découvrant une poche secrète d'où j'extirpe le fameux sac de billes perdu par mon fils depuis déjà deux mois.

Vous imaginez la joie de ce dernier.

Comme quoi, s'il est bien connu que marcher dedans porte chance, je suis convaincue que se rouler dedans peut, plus encore, apporter le bonheur. A condition de prévoir une bonne éponge.



Tandis que se rouler dans un champ de trèfles à quatre feuilles, c'est plus rare
 
 
Rendez-vous sur Hellocoton !

10 commentaires:

  1. J'aime beaucoup ta conclusion ! La prochaine fois que j'en croise une...

    RépondreSupprimer
  2. Ou comment voir le bon côté des choses... J'admire sans réserve !!!

    RépondreSupprimer
  3. Beurk ! rien que de penser au manteau "maculé" de crotte de chien, j'en suis malade. Il m'est arrivée de marcher dans de la crotte de chien et de ne plus savoir quoi faire de ma chaussure tellement cela me rend complètement dingue …Même si ça peut porter chance… Bon dimanche toutes et tous !

    RépondreSupprimer
  4. @ Stiop : lorsque j'essaie de me rendre sur votre blog, je tombe sur ce message : "attention site d'hameçonnage suspecté", pensez-vous que votre adresse de blog soit "détournée" ?

    RépondreSupprimer
  5. Ambroise a perdu son bonnet, tu crois que si je le fais se rouler dedans il le retrouvera dans sa poche ?

    RépondreSupprimer
  6. Quel flegme ! Et belle conclusion...

    RépondreSupprimer
  7. Excellent ! Où comment retrouver un objet perdu à cause d'une tache.... mais ya qu'à toi qu'il arrive des trucs comme ça parce qu'ici, ça ne marche pas.... remarque, je n'ai pas de chiens, ni de crottes de chiens dans les parages, ça doit être pour ça....

    RépondreSupprimer
  8. Les mouches ont compris cela bien avant nous.

    RépondreSupprimer
  9. M... alors, j'adore ta manière si positive de considérer les faits sous leur meilleur angle. Je vais peut-être manger une patte de lapin, ou un fer à cheval, je vais voir ce que je trouve.

    RépondreSupprimer
  10. <a href="http://30 novembre 2013 à 16:49

    Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer

Banal ou pas, laissez un commentaire !