mercredi 4 février 2015

Xavier : je vais vous en raconter une belle !

« Tu sais que j'ai discuté avec Xavier ? Je vais t'en raconter une belle ! »

C'est en substance ce que m'a déclaré d'un air gourmand mon mari, alors que nous rentrions d'une soirée à laquelle se trouvait également notre fameux ami Xavier.

Vous comprenez combien cette entrée en matière m'a instantanément tenue en haleine, et, pensant à vous, chers lecteurs, dont je connais l'attachement pour le personnage de Xavier et ses multiples aventures, j'ai immédiatement commencé à rédiger intérieurement le billet qui allait vous rendre compte de la dernière d'entre elles :

« Tu sais que j'ai discuté avec Xavier ? Je vais t'en raconter une belle ! »

C'est en substance ce que m'a déclaré d'un air gourmand mon mari, alors que nous rentrions d'une soirée à laquelle se trouvait également notre fameux ami Xavier...

« Tu ne vas pas en revenir ! » a poursuivi mon mari, d'un air réjoui, très prometteur, pendant que dans mon for intérieur je poursuivais en parallèle la transcription de la conversation pour mon blog.

« Tu ne vas pas en revenir ! » a poursuivi mon mari, d'un air réjoui, très prometteur.

« Eh bien figure-toi que Xavier m'a raconté la chose suivante : la semaine dernière, un soir, il est monté dans la salle de bain à l'étage... Attends, au fait, tu n'as pas oublié le parapluie ? »

« Eh bien figure-toi que Xavier m'a raconté la chose suivante : la semaine dernière, un soir, il est monté dans la salle de bain à l'étage...(réplique du parapluie coupée au montage – sans intérêt pour mes lecteurs)
« Son fils venait de se laver les dents ».

« Son fils venait de se laver les dents ». (Il va falloir que je trouve un bon titre !)

« Sauf que ce dernier avait oublié de fermer le robinet... »

« Sauf que ce dernier avait oublié de fermer le robinet... » (Xavier à la salle de bain ? Non, mauvais.)

« Il y avait de l'eau partout, ils ont dû refaire toute la salle de bain ! »

« Il y avait de l'eau partout, ils ont dû refaire toute la salle de bain ! » (Excellent ! Voilà qui va plaire à mes lecteurs. Après le feu, l'eau...)

« Non ! Ce n'est pas vrai ! », me suis-je écriée.

(Réplique plate coupée au montage)

Mon mari s'est mis à rire. « Mais non, ce n'est pas vrai ! Je t'ai bien eue, non ? »

Mon mari s'est mis à rire. « Mais non, ce n'est pas vrai ! Je t'ai...

Silence intérieur. Fin de la transe littéraire. Extinction de la flamme bloguesque. Énorme déception. Il y a des plaisanteries qui ne se font pas, tout de même.

« Non, en fait, j'ai discuté avec Xavier, mais il ne lui est rien arrivé de spécial ».

Tout ça pour ça. « Xavier, rien de spécial ».

Remarquez, en soi, c'est déjà une nouveauté...


Comme quoi, il suffit d'un rien pour écrire un billet...


20 commentaires:

  1. Rien vient à point à qui sait attendre.

    RépondreSupprimer
  2. Rien, c'est déjà quelque chose... En tout cas, tu m'as bien eu, ma curiosité m'a poussée à aller au bout de l'article avec impatience. ça marche à tous les coups!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh eh... c'est assez amusant d'essayer de tendre un piège à ses lecteurs.

      Supprimer
  3. C'est en lisant ton billet que j'ai compris combien j'étais méchante : j'ai été déçue que l'eau n'ait pas abîmé la salle de bain au point de la refaire. Ce n'est pas bien, Albane, tu m'incites au mal...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, non Alphonsine, ce n'est pas moi, c'est mon mari.

      Supprimer
  4. Oui mais "rien" c est quand tout l art de raconter qui compte. Par exemple je ne raconte rien dans mon blog enfin, rien qui puisse sauver le monde, il ne m'arrive rien, mais j en fait quand même quelquechose...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime bien les blogs qui parlent de rien, c'est beaucoup plus drôle à lire !

      Supprimer
  5. Pourquoi est-ce qu'en lisant la chute de votre article j'ai pensé à lui : https://www.youtube.com/watch?v=Td4pqnCCo0M
    Merci de cet excellent rappel !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne connaissais pas, merci pour la découverte !

      Supprimer
  6. Et tu sais que ce que tu racontes est une cause péremptoire de divorce dans le monde des blogueurs ? Avec dommages et intérêts, prestation compensatoire et tout le tralala, évidemment...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais oui mais tout à fait, d'ailleurs tu connais un bon avocat ?

      Supprimer
    2. Non, mais je te donnerai bien volontiers son adresse !

      Supprimer
  7. Voilà, je viens de cracher mon thé sur mon écran dans un éclat de rire.... Comme quoi il suffit d'un rien. Ton mari a beaucoup d'humour et tu racontes si bien!!! Vous faites une fine équipe! Bravo!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oups, désolée pour ton écran, et merci pour les compliments, je transmets à mon mari !

      Supprimer
  8. Bravo, excellent article en abime, espérons que lors de l'écriture il ne soit justement rien arrivé à ce pauvre Xavier !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, je vous tiens au courant s'il arrive quelque chose à Xavier, cela va de soi.

      Supprimer
  9. Bon j ene vais pas te mentir, je suis un peu déçue....

    RépondreSupprimer

Banal ou pas, laissez un commentaire !