dimanche 22 février 2015

Super dentaire

Il y a quelques jours, je vous disais que je devais prendre rendez-vous chez le dentiste, tâche que je repoussais depuis plusieurs mois déjà.

Mais la semaine dernière, un événement inattendu a eu raison de mon indécision.

Vous avez peut-être déjà été soigné pour une carie. Mais avez-vous déjà connu la douleur atroce de la carie qui, s'attaquant au nerf même de votre dent, vous empêche de dormir, vous réveille la nuit avec la sensation que votre cœur bat dans votre dent, vous pousserait à n'importe quel crime pour trouver une drogue à même de soulager vos souffrances et vous précipite en pleurant chez votre dentiste pour qu'il fasse cesser au plus vite votre calvaire ?

Quant à moi, j'ai la chance d'ignorer – pour le moment – ces tourments. En effet, ce n'est pas la douleur qui m'a poussée à prendre rendez-vous chez ma dentiste. Non, c'est tout simplement parce que l'une de mes dents s'est cassée sans cause apparente.

Pourtant, lorsque je me suis retrouvée agréablement allongée sur le fauteuil, bouche grande ouverte et les yeux fixant le plafonnier, la dentiste, examinant la molaire abîmée, a diagnostiqué une carie, une simple carie, oui, mais qui avait suffisamment progressé pour atteindre le nerf.

« Vous m'auriez dit que vous ne dormiez plus depuis deux jours, je n'aurais pas été étonnée... », a convenu la dentiste.

Ce qui, dit avec la pudeur du praticien qui constate un phénomène totalement inexpliqué et contraire à l'état actuel de la science et de ses connaissances, signifie :

« Mais bon sang, comment se fait-il que vous ne sentiez rien, c'est absolument inconcevable !»

Et pourtant, je vous promets que je ne ressentais alors pas le moindre petit picotement, ni le plus léger élancement – absolument rien.

J'ai quand-même accepté l'anesthésie locale pour subir les soins nécessaires, et tandis que le dentiste opérait, et que je braquais les yeux vers le plafonnier, bercée par le doux son de l'aspirateur de salive, je commençais à me demander si je n'avais pas tout simplement des super-pouvoirs.

D'ailleurs, la dentiste m'a promis, en récompense, une jolie couronne...

Le seul ennui, c'est que j'en ai au total pour quatre séances à fixer ce magnifique plafonnier...

8 commentaires:

  1. Quelle chance !
    Quant aux supers pouvoirs ca se confirme en effet ... T ai je dit que ton reve s etait réalisé ? Enfin, je veux dire, a parcouru des kilomètres et s'est realisé ... chez moi ... Ma Couiny marche depuis samedi !! Yahoouuuuu !! Dans de la joie 😁😁😁

    RépondreSupprimer
  2. J'ai bien peur qu'il t'en coûte un peu avant d'obtenir la couronne tant convoitée...

    RépondreSupprimer
  3. Je déteste aller chez le dentiste... Tout y est insupportable, les bruits, les odeurs les lumières...Et mon dentiste pourtant gentil et un très bel homme se planque derrière son masque. Y'a vraiment rien à regarder !!!
    J'ai connu la dent cassée... vexant !
    Bon courage pour les séances.

    RépondreSupprimer
  4. J'ai connu la dent cassée, je n'avais rien senti, mais à partir du moment où l'anésthésique n'a plus fait son effet, ça a été dramatique. J'ai fait des reproches acerbes au dentiste hilare...
    Quant au plafonnier, j'ai emporté un livre. Le dentiste devenait fou entre mon bras, les mains de l'assistance, les siens et ses appareils. Mais enfin la séance dentaire devenait intéressante. Du coup, je lui ai proposé d'accrocher un support à Kindle sur le plafonnier, mais jusqu'à ce jour il n'a pas daigné y donner suite...

    RépondreSupprimer
  5. Vous faites probablement partie des X-Men, les nouveaux mutants qui vont diriger le monde ! Par contre, j'ai bien peur que vous n'ayez pas le super-pouvoir le plus spectaculaire.

    RépondreSupprimer
  6. Insensible à la souffrance, ça c'est un super-pouvoir que beaucoup aimeraient avoir ! Reste à savoir s'il ne marche que pour les dents cariées ou si la sphère d'action est plus large...

    RépondreSupprimer
  7. Ah, l'aspirateur de salive, ce symbole presque vivant des progrès de notre civilisation.

    RépondreSupprimer
  8. Mon Dieu mais Albane, comment c'est possible ça (et je parle en connaissance de cause je peux te dire)
    oui c'est la seule explication: tu as de super pouvoirs
    (rien qu'avec la photo, je sens le malaise poindre)

    RépondreSupprimer

Banal ou pas, laissez un commentaire !