dimanche 4 septembre 2011

Génération spontanée

  Mes parents habitent une résidence très agréable, à une exception près : leur voisin du rez-de-chaussée, qui n'est aimable avec personne, et qui devient franchement désagréable si par malheur vous vous trouvez accompagnée de jeunes enfants. J'ai eu l'occasion de m'en rendre compte à plusieurs reprises, comme cette fois où je m'apprêtais, avec deux enfants de moins de trois ans dont un dans sa poussette, à monter dans l'ascenseur prévu pour quatre personnes, quand Monsieur Bilermal m'a lancé, d'une voix sarcastique et amère, redoutant une détérioration de l'engin élévateur et par conséquent une augmentation de ses charges de copropriété :
"Ce n'est plus un ascenseur, c'est un monte-charge !"
  Heureusement, Monsieur Bilermal ne quitte plus guère son appartement ni son lit médicalisé, et j'ai donc le soulagement de le croiser moins souvent qu'auparavant. Pourtant, avant-hier, les trois enfants, leur grand-mère et moi-même nous rentrons de promenade, et j'aperçois Monsieur Bilermal à qui l'idée est venue ce jour-là de traverser le couloir d'entrée pour venir, derrière son déambulateur, relever le courrier. Un raclement de gorge sonore nous accueille en terrifiant les enfants au passage. Monsieur Bilermal ne dit pas bonjour, mais, s'en retournant avec difficulté jusqu'à son appartement, s'adresse à leur grand-mère en ignorant royalement la mère inconsciente que je suis, et déclare, sur un ton aussi aigre que caustique :
"A chaque fois que je vous vois, j'ai l'impression qu'il y en a un de plus."
  Je vous rassure, mes enfants ne sont pas des Gremlins. Ils ne se multiplient pas au contact de Monsieur Bilermal.

2 commentaires:

  1. Mais quel pov'type ! Monsieur Bilermal, si tu m'entends, il est temps de laisser la place aux jeunes !

    RépondreSupprimer
  2. <a href="http://3 septembre 2011 à 17:25

    C'est vrai, ça soulage !

    RépondreSupprimer

Banal ou pas, laissez un commentaire !