vendredi 23 septembre 2011

Reine de beauté

  Cela fait plusieurs années que je l'avais remarquée, s'exposant des heures durant au moindre rayon de soleil entre le mois de mars et le mois d'octobre, sur le banc le mieux orienté du jardin municipal, le parc Arborique.
  Depuis que mon aîné est rentré à l'école du quartier, j'ai la joie de la voir plusieurs fois par jour y chercher le plus jeune de ses grands fils. Elle n'a qu'à traverser l'avenue, au niveau de la station Arborique, dans la direction opposée au parc. D'une quarantaine d'année, plus mince que je ne l'ai jamais été, plus grande que je ne le serai jamais, elle ne rechigne pas à montrer ses longues jambes et sa silhouette élancée. Miss Arborique est très fière de sa ligne. Elle arbore toute l'année un teint doré, brun, cuivré, parfait, soutenu, soigné, uniforme. Elle met un point d'honneur à exposer la perfection de son hâle et celle de ses longues jambes fuselées. Petit short noir – sa couleur fétiche – escarpins haut perchés, pas de manches, aucune autre maman de l'école n'est aussi rayonnante, ni aussi peu frileuse : on ne bronze pas minutieusement toute l'année pour se cacher sous un manteau. Miss Arborique est très fière de son bronzage. Parfois, Miss Arborique débarque à la sortie de l'école, le port altier, avec un petit chien dans les bras, au pelage exactement assorti à la longue chevelure fauve qu'elle laisse flotter jusqu'au milieu du dos. Miss Arborique est très fière de ses cheveux.
  Pour gagner un peu d'argent de poche, Miss Arborique garde une petite fille de la classe de mon fils après l'école. Elle l'emmène au parc, et bronze pendant que la petite joue. J'ai su par la maman que Miss Arborique, lectrice assidue de magazines féminins, enseigne à la fillette les secrets de sa beauté et de son élégance. Depuis que Miss Arborique la garde, la petite fille passe son temps à s'admirer dans la glace et se trouver belle.
  Miss Arborique est une reine de beauté. Bien-sûr, elle ne concurrence ni Miss Nationale ni Miss Univers, mais dans son royaume, qui s'étend de l'école primaire au jardin public, dans un rayon de deux cents mètres autour de la station Arborique, elle est la plus belle - lui assure chaque matin son miroir, son beau miroir.

3 commentaires:

  1. <a href="http://24 septembre 2011 à 17:19

    Mais viens, tu seras la bienvenue !

    RépondreSupprimer
  2. ah ah, j'ai bien ri en te lisant !! Oui, on aimerait tellement voir une photo...

    RépondreSupprimer

Banal ou pas, laissez un commentaire !