dimanche 10 février 2013

Food reporting

Le magazine gratuit qui m'a été offert par mon supermarché la semaine dernière me l'a confirmé : le food reporting est à la mode. J'avais bien remarqué d'ailleurs depuis un moment que fleurissent, souvent sur des blogs, et aussi sur facebook, des comptes-rendus et critiques détaillés de repas au restaurant, si possible « gastronomique », selon l'expression consacrée, accompagnés de nombreuses photos des mets délicats servis et dégustés.

Puisque le sujet passionne les foules, j'ai décidé de ne pas vous priver d'un food reporting consacré à un établissement recherché de ma région, que je fréquente souvent en famille, le « Comme chez soi ».

Le « Comme chez soi » est une enseigne réputée attirant chaque jour des habitués qui ne changeraient d'adresse pour rien au monde. Le « Comme chez soi » porte bien son nom : dès que l'on pénètre dans l'établissement, on est conquis par l'atmosphère confortable et familiale qui se dégage. Le cadre est chaleureux et accueillant, la lumière tamisée, la décoration soignée mais sans prétention. Les lieux sont un peu exigus mais bien aménagés et on oublie volontiers leur étroitesse.

 

décoration cuisine
Les murs sont couverts de toiles d'artistes locaux


Le concept, original, du « Comme chez soi », consiste à accueillir la clientèle comme si elle était chez elle. La salle a des allures de cuisine, avec son faux évier et ses placards en trompe-l’œil. Pas de nappe, pas de fioriture, mais beaucoup d'authenticité et de gaité, avec une table aux couleurs pop et acidulées.

 

décoration canards
Authentique et chaleureuse, légèrement vintage,
la décoration plait autant aux adultes qu'aux enfants

 

Ce sont les cuisiniers eux-mêmes qui assurent le service, on aime ce contact direct sans intermédiaire. Le soir, le second service, plus gastronomique, vers 20h30, est proposé dans une deuxième salle, plus soignée, mais tout aussi chaleureuse, où l'on pourrait se croire non plus dans sa cuisine, mais dans sa propre salle à manger - en mieux.

Car l'authenticité du décor se retrouve dans l'assiette. Le chef du « Comme chez soi », formé aux fourneaux du prestigieux établissement « La cuisine de Maman », vous propose une cuisine d'auteur, généreuse, savant mélange de tradition et d'innovation qui, tour à tour, revisite les classiques de la gastronomie française, introduit une touche d'exotisme, séduit par son inventivité.

Soucieux de travailler les meilleurs produits, le « Comme chez soi » se fournit auprès de producteurs locaux choisis sur d’exigeants critères de qualité.

 

cuisson des brocolis
Légumes du terroir, en provenance directe du supermarché le plus proche

 

En bouche, une explosion de saveurs, un parfait équilibre dans les textures, une grande finesse dans les goûts. Tout est goûteux, vrai, délicieux. On a envie de se resservir, et cela tombe bien, car au « Comme chez soi », tout est servi à volonté.

 

pâtes au fromage
Pâtes aux knackis et au fromage, un grand classique de la gastronomie française


 poulet-roti
Poulet rôti au citron et aux herbes :
le « Comme chez soi » aime mettre les petits plats dans les grands 

 

couscous aux brocolis
Une touche d'exotisme : couscous de jambon aux brocolis


yaourt fait maison           
Frais et fait maison : le yaourt du chef

 

Attention, l'authenticité n'empêche pas l'esthétisme ! Un grand soin est apporté au dressage de chaque assiette conçue comme une œuvre d'art à part entière. Harmonie des couleurs, équilibre des formes, raffinement dans le moindre détail, on n'oserait à peine toucher au contenu de l'assiette si l'on ignorait quelles saveurs exceptionnelles on s'apprête à y trouver.

 

dressage gastro
Un dressage élégant pour le plaisir des yeux

 

Le service, quant à lui, est tout aussi agréable. Efficace, rapide, chaleureux, personnalisé – le chef n'hésite pas à appeler les habitués par leur prénom ! – on peut lui reprocher toutefois un petit côté légèrement directif : il est mal vu de ne pas finir son assiette ou de mettre ses coudes sur la table.

La carte des desserts est variée et de nature à ravir tous les gourmands, qui disposent également d'un large choix de boissons, vins et spiritueux.

 

chouquettes au sucre

Les chouquettes du chef

      verre de bière

Le « Comme chez soi » dispose d'une remarquable cave à bières

 

Vous ne regretterez pas votre repas au « Comme chez soi ». L'établissement, ouvert récemment, n'est répertorié pour le moment qu'aux pages blanches. Néanmoins il ne fait aucun doute que le Gault et Millau ainsi que le Michelin lui ouvriront bientôt leurs colonnes, d'autant que le chef du « Comme chez soi » se montre particulièrement soucieux de faire progresser sans cesse la réputation et la qualité de sa cuisine.

 

IMG 3053
A la carte depuis janvier 2013 : le Paris-Brest du chef

 

Le « Comme chez soi »
Ouvert du lundi au dimanche, 24h/24
Possibilité de pension complète
Anniversaires, fêtes et cérémonies
Menu enfant
Pas de congés annuels
Réservation recommandée

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

15 commentaires:

  1. Ah! cette forêt de brocolis sur dunes de semoule... j'en suggèrerai l'idée au patron du "Comme chez soi" de mon secteur qui tend à abuser des éboulis de brocolis au pied de collines de riz... (le "Comme chez soi" dont je parle n'est pas très réputé, la cuisine y est beaucoup trop tributaire de l'humeur particulièrement imprévisible du chef)

    RépondreSupprimer
  2. je commence super bien la journée, je me marre toute seule devant mon écran. Merci, tu as illuminé la journée. Et j'ai déjà copié ton concept, depuis 13 ans environ, et l'équipe du chef s'améliore depuis sans cesse. Nous avons eu ce we le fondant au chocolat du sous-chef, l'entrée de tomates et oeufs façon champignon Amanite Tue-Mouche, accompagné en desset de son glacé au chocolat, le tout venant du débutant aux fourneaux, et le midi, nous avons eu droit au Pot-Au-Feu du chef. Bref, de quoi mettre les pieds sous la table durant le we de la part de la cuisinière, le LUXE intégral.

    RépondreSupprimer
  3. Tu m'avais dit que tu t'étais lancée dans la pâte à choux. Un si bel article pour me montrer la photo de tes chouquettes ? Tu as bien fait, elles sont ma-gni-fi-ques. Le chez moi d'ici fonctionne assez bien aussi. La clientèle très fidèle se plaint un peu des "pâtes tous les soirs".

    RépondreSupprimer
  4. C'est un concept. À quand le "Comme chez les Autres" où l'on se sent comme chez soi ?

    RépondreSupprimer
  5. Tellement drôle, j'en ris encore ! J'adore le mariage du couscous / brocolis, c'est si novateur !

    RépondreSupprimer
  6. hihi! Il y a le même restaurant par ici ...Mais les heures d'ouverture sont bien plus limitées : 7h/8h et 19/20h en semaine, à 16h30, service ambulant, et JAMAIS le midi ( mère indigne, je sais ;-) horaires plus souples et plus avenants le WE sur réservation. Ton billet est plein d'humour.

    RépondreSupprimer
  7. Haannn mais en plus tu fais des déserts ?! Je ne suis qu'une grosse merdasse moi...j'ai pas démoulé un cake depuis la naissance du 1er, pourtant j'étais la reine des fondants bien fondants...

    RépondreSupprimer
  8. A te lire, je me demande si le "Comme chez soi" n'a pas fait des émules...J'en ai un moi aussi proche de chez moi. Par contre ses clients passent leur temps à se promener au lieu de rester assis, et ça à l'air d'énerver le chef. Un conseil, si tu viens au "Comme chez moi" de chez nous, ne vient pas le dimanche soir, sauf si tu aimes les produits conservés de longue date. Les clients du "Comme chez moi" de chez nous disposent aussi des menus affichés un mois à l'avance, ce qui leur permet d'éviter la fréquentation du lieu quand le chef est peu inspiré (Milou t'expliquera, elle a pu expérimenter la chose)

    RépondreSupprimer
  9. bravo pour avoir dénicher une telle perle, mais il se trouve où ce restaurant ?

    RépondreSupprimer
  10. et point de vue tarifs? (je dis ça mais je suis très loin de Paris)

    RépondreSupprimer
  11. J'y suis allée un soir, et j'en garde un grand souvenir. Maintenant qu'ils font un Paris-Brest, je vais demander à mon mari qu'il m'y emmène à nouveau!

    RépondreSupprimer
  12. et comme d'hab, je me régale à te lire ! Canon le Paris-Brest, ça donne des envies ...

    RépondreSupprimer
  13. Il manque l'essentiel : savoir comment réserver !

    RépondreSupprimer
  14. Merci pour cette info, mais ce sera sans moi. Sans vouloir être bégueule, je ne vais pas au restaurant pour être "comme chez moi" (sinon j'y reste) et ce que je vois de tes photos ne m'émoustille pas franchement les papilles... Entre le "too much" parfois des restaurants et le "pas assez", je préfère... au milieu !

    RépondreSupprimer
  15. <a href="http://21 février 2013 à 16:17

    Oui, c'est vrai. On peut toujours dire : "on n'est pas au Ritz" !

    RépondreSupprimer

Banal ou pas, laissez un commentaire !